vendredi 22 septembre 2017

Quiz.... Quel jury ?


A bien regarder cette photo, il se dégage une attentive réflexion de la part de figures locales qui prenaient part à une table présidentielle visant à classer, à délibérer, à primer.
Quoi ?  Des demoiselles ?  Du spectacle ? Des oeuvres d'art ? Des animaux ?
A vous d'y répondre, si vous vous en souvenez.

 

jeudi 21 septembre 2017

Pourquoi faut-il faire gaffe ?

On adore !...
On adore les travaux et les panneaux à en perdre la tête !
Ils sont si nombreux et si abondants autant qu'inutiles au point que les usagers automobilistes  que nous sommes n'ayons plus le temps d'observer la route par prudence. Il s'agit d'avoir les yeux partout, sur les côtés de la chaussée pour repérer soit... une poubelle, soit un radar afin de ne pas se faire mettre à l'amende ou d'être avertis que nous sommes filmés !  De plus, sans "ronchonner" sur le nouveau statut de notre RN, on peut s'amuser à totaliser les kilomètres de "routes dégradées".

Allez... bref.... trêve de railleries.... une photo du temps passé !   Des travaux  qui ont duré perpète.
C'était où,  c'était quand ?


lundi 18 septembre 2017

Pour qui aiment les souvenirs

Deux photos, anciennes et précieuses, que personne, probablement, n'a jamais vues.
Pour enrichir vos boîtes à souvenirs.
Et si l'envie vous prend d'ajouter un commentaire... n'hésitez pas !

mercredi 13 septembre 2017

Cela se passait sans Vin Donneur ?... Non ! du café !

L'article "Les temps changent..." du 5 septembre  a beaucoup plu. Les chiffres de fréquentation l'attestent. Pour quelles raisons ?  A vrai dire, je l'ignore.
Bien que je ne cherche pas à faire grossir le nombre de visiteurs, j'aime par contre offrir à la curiosité de mes amis, des images "du temps passé", pas si lointaines que cela. Fidèle à mon principe, celui du partage volontiers des souvenirs publics et de la mémoire collective, voici encore quelques clichés pris le 15 septembre 1994 !  Toujours à propos de la visite du Ministre Tamigneaux à Comines-Warneton.












mardi 12 septembre 2017

Resteront-elles, les boules ?

Depuis que cette belle équipe du Service Technique a entamé la réfection des trottoirs des centres-ville de notre enclave, je ne fais qu'admirer son ardeur au travail "vite fait bien fait" autant que son sens réfléchi de l'organisation.
Ca bosse, ça chante, ça rit, ça rouspète... mais ça bosse dur !  Chapeau, Messieurs !

Pour illustrer mon propos, j'utilise deux photos : des carreleurs qui, en 1994 procédaient à la pose des nouveaux trottoirs en dalles roses 30x30 après la réfection de l'égouttage de la rue du Touquet, au Bizet.
Depuis lors, ces trottoirs ont été maintes fois meurtris pour la pose d' "impétrants".
Il y a deux ans, rebelote pour la mise sous terre de "l'électricité", tout en faisant disparaitre les fils aériens et les pots de porcelaines isolants accrochés aux façades. De gros travaux que les riverains redoutaient mais qui, finalement, se sont bien terminés par une remise en place tout à fait correcte des lieux.

Aujourd'hui, l'autorité communale s'est mise dans l'idée de renouveler le revêtement des trottoirs : les carreaux sont démolis au marteau-piqueur pour être remplacés par les petits pavés rouge et jaune, aux couleurs de la ville.  Mais est-ce une nécessité ou une lubie ?
Qu'importe, si la dépense est prévue au budget et si cela donne de travail aux gens !
Mais n'y a-t-il pas d'autres trottoirs très fréquentés qui mériteraient plus d'attention que celle qu'on leur réserve !

Pour s'en convaincre, mais avec prudence à chaque pas,  faites le test de la rue d'Armentières et observez !